mercredi 18 janvier 2017

Paroles

Que de paroles pour ne rien faire.
Si la parole était source d’énergie alors les hommes politiques seraient une valeur sûre. Que de paroles dites pour en être toujours au même point.
On nous parle de chômeurs mais il faudra s’habituer ou trouver un autre terme. Nous vivons une révolution technologique et mondialiste, le plein emploi est une ineptie dans ce monde là.
D’abord la technologie. La robotique, l’automatisme et l’informatique  permettent de produire bien plus que ne le faisaient des millions d’ouvriers. L’industrie automobile peut se passer de 90% de ses anciens OS et ils produisent plus. Là ou le bât blesse s’est que le prix des voitures n’a pas chuté alors que les charges de ces entreprises n’arrêtent pas de fondre (les robots n’ont pas besoin de sécu). Donc il est impératif que ces entrepreneurs reversent des dividendes à l’état. Evidemment quand on parle des entreprises il faut dissocier ces montres des PME/PMI qui eux sont les plus grands employeurs et les moins bien lotis.
La mondialisation, un fléau des temps modernes. Le prix du travail et la couverture sociale ne sont pas les mêmes dans les pays, loin de là, donc on a beau parler d’acheter Français on n’y arrivera pas à moins de taxer ces pays qui font du dumping social. Le remède à cela est le protectionnisme, mot vulgaire et inapproprié, pour favoriser les emplois de son pays. C’est pour cette raison de Trump a été élu, la classe moins éduquée veut retrouver du travail et ne comprend pas que ce soit un Chinois, Indien ou Coréen qui prend son emploi. Quand on parle protectionnisme on lève les bras au ciel on accuse les auteurs de rétrograde mais la mondialisation nous apporte quel bien être ? Je n’arrive pas à répondre à cette question A part une société de consommation qui ne rime plus à rien. C’est l’acheteur qui devrait faire le produit pas le contraire. Comment peut-on penser qu’on aura toujours une couverture sociale si on laisse d’autres pays produire à notre place. J’écoutais un documentaire sur la forêt française nous sommes un des meilleurs producteurs de bois mais nous envoyons nos  grumes en chine pour qu’elles reviennent sous forme de planches. Nous avions  un réseau de scieries performantes au début du vingtième siècle. C’est aberrant, anti écologique et casseur d’emplois. Comment peut-on penser que  faire un aller retour en Chine et faire le travail là-bas revient à moins cher que le faire ici ; il y a une erreur quelque part. Les exemples sont nombreux.
Pourquoi ces beaux parleurs cités plus haut laissent faire ce genre de choses?
Donc pour en revenir au sujet Ces gens se démènent avec les primaires, les débats, les tournées dans les matinales, il doit bien y avoir une raison qui est loin de la grandeur du pays. Je pense qu’ils ont peur de devenir comme ceux qu’ils veulent gouverner, chômeurs et ou pauvres. Ils n’ont pas la solution mais pérorent quand même pour se placer le jour d’après les élections. Bon je ne vais pas parler de ceux qui permettent ce genre de discours car je tape toujours sur les médias.
Je suis consterné quand même d’entendre des critiques incessantes, France info par exemple, sur Trump alors qu’il n’a pas encore commencé. Je ne défendrais pas ce genre de type « border line » mais c’est quand même fort que tous se liguent contre lui  c’est mépriser les électeurs. Pourquoi ? Parce que Trump est anti système et les médias n’aiment pas que l’on touche au système, ils s’y sentent  si bien et ont tellement peur qu’on les mette dehors.