mardi 7 février 2017

Pardon d’être pingre!

Veuillez m’excuser de vous avoir pris votre argent !

Voila Fillion s’excuse et repart blanchi comme neige au soleil. C’est formidable une partie de la presse le suit, après avoir jeté l’opprobre sur lui, elle l’encense. Il a juste besoin de faire transparence comme ils disent. 
Fillion est avide d’argent c’est plus fort que lui, c’est une maladie.
La droite pérore en disant « Bravo ! Fillion est le seul à pouvoir redresser la France il a fait preuve de courage en s’excusant !». De qui se moque-t-on ? On le prend pour un héros ? Il se sert de sa fonction pour s’enrichir, gratte partout pour récupérer le moindre argent et maintenant il faut le remercier. C’est fort ! Au lieu de s’excuser il aurait du rembourser mais ça ne comptez pas là-dessus il est trop près de ses sous. Comment peut-on se moquer du peuple quand on entend des gens de la droite dire : « les français avaient besoin que Fillion s’excuse maintenant on peut repartir ! » Repartir vers où ? Vers quoi ?  Leurs petites affaires entre eux ? Je les vois se disant : « tu as vu moi je fais travailler mon frère ! » et l’autre de répondre : « ben moi c’est mon grand père, bon j’ai aussi deux enfants  qu’il faut que je rémunère ». Comment Fillion peut-il dire : « je suis le seul candidat qui peut redresser la France !» Ben on est mal parti !

Fillion n’a jamais travaillé, il a toujours vécu au crochet de la république se servant de l’argent public pour s’acheter un château et faire vivre sa famille. Il vient maintenant nous dire qu’il faut arrêter de subvenir aux besoins des pauvres. C’est lui le pauvre, sans nous il n’est rien, il ne gagne plus d’argent. Bien sûr il veut être président non pas pour la France mais pour se mettre à l’abri financièrement une fois pour toute.

Comment peut-on soutenir cet homme avide,  acharné et  vénal ?. Pourquoi n’a-t-on pas le choix entre des gens honnêtes ayant des ambitions saines pour le bien de tous. Ce n’est pas encore à cette élection que nous ferons bouger les lignes. Comment voulez vous que cela change, ces personnes aux pouvoirs s’accrochent car pour eux c’est une question de vie ou de mort ou plutôt d’opulence ou de pauvreté. Jamais on n’aurait dû permettre à cette classe de s’enrichir avec cette fonction politique. Ce ne doit pas être un travail. Tout jeune que veut appartenir à cette nomenklatura devrait savoir qu’il n’aura que deux mandats possibles et sans cumul.

La seule façon d’empêcher ces affaires est de faire une réforme profonde de la vie politique.
Le seul souci est que ce sont eux qui dictent leurs propres lois.